La préhistoire : des rites et des traditions dès le paléolithique ?

D'après l'art de la préhistoire, images et signes, paléolithiques. (Marsailly Blogostelle)

L’âge de la pierre : art, imagination, pensée

Les hommes et les femmes de la préhistoire pensent, imaginent, rêvent… Ces chasseurs-cueilleurs nomades élaborent probablement leur relation au monde et au cosmos. Selon l’historien des religions, Mircea Eliade, l’expression artistique paléolithique peut évoquer une fonction rituelle et spirituelle des images et des signes. Et selon lui, chaque réflexion repousse plus loin encore dans le temps les commencements de la pensée humaine et de la culture…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
– Dernière mise à jour septembre 2022 –

D'après des taureaux et signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des taureaux et signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

REPÈRES CHRONOLOGIQUES. – Le paléolithique inférieur, des origines à 100 000 avjc. – Le paléolithique moyen, de 100 000 à 40 000 – 35 000 avjc. – Le paléolithique supérieur, entre 35 000 et 10 000 avjc. Chronologie Préhistoire

UN CODE SYMBOLIQUE CHEZ LES CHASSEURS-CUEILLEURS?

Il est possible que les créations artistiques et les symboles paléolithiques renvoient à divers phénomènes se rattachant aux saisons, à la Lune, à la chasse et au gibier, à la sexualité et à la mort, à la croyance en des êtres surnaturels et en un au-delà… Et déjà, des spécialistes du sacré pourraient exercer au sein des groupes préhistoriques.

D'après le "Cheval chinois" et signe, grotte de Lascaux, vers 18 000 ans avjc, magdalénien, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le Cheval chinois et des signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 avjc, magdalénien, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Une expression codifiée dans les ancestrales sociétés de chasseurs

Des ensembles signifiants de notations se retrouvent dans beaucoup de sociétés archaïques de chasseurs. Environ 15 000 ans avant la découverte de l’agriculture, au néolithique, il est attesté que le cycle lunaire est observé, étudié et mémorisé dans un objectif pratique.

Les paléolithiques avaient-ils découvert les phases de la lune?

L’historien des religions Mircea Eliade cite Alexander Marshack, (Les racines de la civilisation). Cet auteur propose l’existence d’un système symbolique de notation du temps fondé sur les observations lunaires dès le paléolithique supérieur.

D’après une rondelle perforée et séries d’incisions sur os ; les phases de la Lune qui rythment le temps, déjà sans doute dans les cultures paléolithiques ; et des séries de signes, peintures, Cueva del Pindal, 13 000 – 18 000 avjc, Espagne ; paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Selon Marshack, l’écriture, l’arithmétique et le calendrier apparaissent dès les premières civilisations. Ces savoirs seraient le fruit d’une longue maturation dont la source remonterait aux expressions symboliques du paléolithique…

Des signes qui pourraient bien être signifiants…

Par ailleurs, la Lune joue un rôle essentiel dans les premières mythologies. Si le cycle lunaire rythme le temps mensuel, le symbolisme de la Lune englobe également tout se qui se rapporte à la femme, à l’eau, à la fertilité, au serpent, à la végétation, à la mort et à la renaissance…

D’après une rondelle, os incisé de graphismes, Mas-d’Azil, Ariège, magdalénien ; et une pendeloque, os, décor gravé, motifs géométriques ; France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Certains motifs de méandres sont très anciens

De la préhistoire au néolithique, les artistes peignent ou gravent des motifs de méandres, sur la pierre ou sur des objets en os. Pour Alexander Marshack, ses représentations élaborées expriment une intentionnalité et renvoient à un ensemble de codes.

En France, on rencontre ce thème iconographique sur un os gravé provenant du site de Pech-de-l’Azé, en Dordogne. Il est daté de l’Acheuléen, vers 135 000 ans avjc. Cette gravure sur os remonte donc a 100 000 ans avant les motifs de méandres du paléolithique supérieur, que l’on peut voir gravés sur des bâtons et des pendeloques…

D’après des bâtons et une pendeloque, os gravé, motifs de méandres;  paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Symbolisme ou mythologie aquatique…

Dans diverses représentations, des motifs de méandres sont tracés autour des animaux ou sur les animaux eux-mêmes. Ces méandres sont peut-être en relation avec un rituel ou un acte de participation. Le symbolisme aquatique devient évident quand le motif est accompagné de poissons.

Mais pour Marshack, il ne s’agit pas seulement d’une évocation de l’eau. Des traces de doigts et d’outils laissent imaginer un acte personnel en relation avec un symbolisme ou une mythologie aquatique.

VISIONS CHAMANIQUES ET MONDE DES ESPRITS?

L’expérience de l’extase chamanique et la croyance en une âme sont possibles dès le paléolithique. Par ailleurs, la couleur rouge, omniprésente dans l’art préhistorique, pourrait déjà évoquer le sang ou l’énergie vitale des animaux et des humains…

D'après un auroch et graphismes, peintures, vers 21 000 avjc, grotte de la Tête-du-Lion, Ardèche, solutréen, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un auroch et graphismes, peintures, vers 21 000 avjc, grotte de la Tête-du-Lion, Ardèche, solutréen, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Un monde ancestral…

Dans le monde ancestral des peuples de chasseurs, certains font preuve de courage, d’astuce et de prouesse face au gibier, d’autres maîtrisent l’expression artistique, et certaines personnalités se distinguent par leurs capacités spirituelles hors du commun…

Certaines compositions paléolithiques regroupent des figurations et des signes : ces représentations sont-elles des expressions symboliques? des visions oniriques? l’expression d’une transe?

La transe du chaman

Selon les traditions chamaniques, l’âme du chaman est capable de quitter son corps, de voyager et de rencontrer des êtres surnaturels ou des esprits. C’est ainsi que le chaman peut demander de l’aide, une protection ou une bénédiction dans un au-delà spirituel.

D’après un animal, graphismes et peinture rouge, Cueva del Pindal, vers 18 000-13 000 avjc ; et un grand bison, peinture rouge, grotte d’Altamira, solutréen- magdalénien ; Espagne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

L’extase chamanique permet aussi de pénétrer un corps humain et d’agir sur des phénomènes de possession. Un être humain peut être possédé par l’esprit d’un mort, d’un animal ou d’un dieu…

Des concepts sacrés communs aux sociétés de chasseurs

Encore au XIXe siècle, certaines populations dites « archaïques » et coupées du reste du monde vivent de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Ces sociétés de chasseurs, en Afrique, en Australie, en Arctique ou dans les forêts tropicales, avaient conservé leurs structures culturelles originelles.

D’après des compositions graphiques, peintures rupestres, Cueva del Pindal, vers 13 000 – 18 000 avjc, magdalénien, Espagne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Selon Mircea Eliade, il est possible d’approcher les concepts sacrés des paléolithiques en observant les rites et les croyances spécifiques aux peuples de chasseurs-cueilleurs qui encore au XIXe siècle et au début du XXe siècle avaient conservé leurs traditions ancestrales.

Malgré la grande différence des époques, cette observation permettrait d’appréhender quelques thèmes fondamentaux.

D'après une gravure sur bloc,  visage strié,,  magdalénien grotte de La Marche, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après une gravure sur bloc, visage strié,, magdalénien grotte de La Marche, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Sociétés d’hommes, rites secrets, initiation…

Des traces sur un visage magdalénien de la grotte de La Marche, en France, pourraient-elles évoquer des peintures ou des marques rituelles? ou des scarifications? Comme cela se pratiquait dans les anciennes traditions indiennes, australiennes et africaines…

Dans les ancestrales sociétés de chasseurs, les dessins rituels sur le corps sont fréquents, et le thème de la séparation des sexes joue un rôle important.

D'après la Vénus de Menzin, pierre gravée, ornements corporels,  Russie, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la Vénus de Menzin, pierre gravée, ornements corporels, Russie, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Par ailleurs, la solidarité mystique entre les chasseurs et le gibier implique des secrets exclusivement réservés au monde masculin. Ces mystères et ces traditions sont dévoilés aux jeunes hommes au moment de leur initiation.

Voir aussi l’article : Préhistoire et chasseurs-cueilleurs. Des créations spirituelles dès l’âge de la pierre ? – Chasseur paléolithique et gibier

Ce sont des sociétés d’hommes qui organisent les rites de passage. Dans certaines ethnies traditionnelles africaines, il existe également des rites d’initiation dédiés aux jeunes femmes.

Les correspondances attestées dans divers groupes humains révèlent une tradition commune. L’origine des rituels d’initiation remonterait loin dans le temps, peut-être même à l’époque paléolithique…

D'après les grottes des Mains, art rupestre, mains en négatifs, vers 9 300 avjc, Perito Moreno, Patagonie, Santa Cruz, Argentine, fin paléolithique. (Marsailly/Blogostelle)
D’après les grottes des Mains, art rupestre, mains en négatifs, vers 9 300 avjc, Perito Moreno, Patagonie, Santa Cruz, Argentine, fin paléolithique. (Marsailly/Blogostelle)

Des chorégraphies en cercle ?

Une interprétation (controversée) propose de voir dans les traces sur le sol de la grotte de Montespan, dans les Pyrénées, le témoignage d’une chorégraphie rituelle. La danse en cercle est également très répandue dans le monde des sociétés ancestrales de chasseurs.

Les peuples de chasseurs dansent pour favoriser l’abondance du gibier ou pour pacifier l’âme des animaux abattus. La tradition préhistorique de la danse en cercle aurait pu perdurer jusque dans les cultures archaïques du XXe siècle, comme aussi certaines croyances et rituels.

D'après des scènes rupestres, possible danse rituelle, grottes d'El Cogul, La Roca dels Moros, peinture, Catalogne, Espagne, mésolithique. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des scènes rupestres, possible danse rituelle, grottes d’El Cogul, La Roca dels Moros, peinture, Catalogne, Espagne, mésolithique. (Marsailly/Blogostelle)

Article suivant à venir….

Sommaire Préhistoire

Un auteur ? Mircea Eliade (spécialiste de l’histoire des religions), Histoire des croyances et des idées religieuses – De l’âge de la pierre aux mystères d’Eleusis. Un roman? La Guerre du Feu, de J.H. Rosny Aîné. Un film? La Guerre du Feu de Jean-Jacques Annaud. 

Colloque Archéologie des migrations, INRAP (12-13 novembre 2015) : Les migrations et la Préhistoire de l’humanité  (www.) inrap.fr/les-migrations-et-la-prehistoire-de-l-humanite-9690 (Source Inrap.fr)

Publié par Maryse Marsailly

Blogostelle : Histoire de l'Art et du Sacré. Civilisations, chefs-d'œuvre, mythes, symboles..., tout un univers s'exprime dans les œuvres d'art.

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.