La Pax Romana et la culture romaine en Gaule

D'après la Pax Romana, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Des Gaulois sous tutelle romaine

Le passage à la Gaule romaine s’opère davantage sous le principat d’Auguste, entre 27 et 14 avjc. Au cours du Ier siècle, en dehors de quelques révoltes gauloises, la grande majorité des territoires de la Gaule sont pacifiés. Du Ier siècle jusqu’au milieu du IIIe siècle, les gaulois profitent de la Pax Romana et adoptent les modèles romains…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
– Dernière mise à jour mars 2022 –

D'après un pèlerin revêtu de son cucullus, manteau à capuchon, statuette, bronze, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un pèlerin revêtu de son cucullus, manteau à capuchon, statuette, bronze, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

REPÈRES CHRONOLOGIQUES. La Gaule Romaine : Ier siècle avjc – IVe siècle. – 52 avjc : défaite d’Alésia et conquête de la Gaule par César. IVe siècle : fin de l’Antiquité. Ve siècle : les grandes invasions barbares. Chronologie Rome antique

DES CITÉS SOUS L’ÉGIDE DE ROME

Vaincus, les Gaulois sont soumis au tribut de César. Au cours du Ier siècle, les oppida gaulois disparaissent et le processus de romanisation de la Gaule s’affirme. Sous tutelle des Romains et d’une administration bien organisée et hiérarchisée, le mode de vie des gaulois se transforme dans les campagnes et les villes gallo-romaines…

Différents statuts administratifs régissent la Gaule

En Gaule, les relations avec Rome dépendent de l’attitude des différents peuples gaulois pendant la conquête. Ainsi, le pays se retrouve divisé selon les régions. Toutes les villes, ainsi que leurs habitants, n’ont pas le même statut.

Rome instaure une hiérarchie des statuts et des droits. Les villes les plus défavorisées sont les cités dites pérégrines, dont les peuples sont les anciens ennemis de Rome. Ailleurs, des Gaulois deviennent des citoyens romains, et d’autres sont incorporés dans les troupes de l’armée romaine.

D’après un statère à l’éffigie de Vercingétorix, siècle avjc, Gaule ; et un portrait de Jules César sur un denier romain, Ier siècle avjc. (Marsailly/Blogostelle)

Le célèbre auteur de La Guerre des Gaules, Jules César, nous a laissé un ensemble de commentaires au sujet des Gaulois, rédigés vers 52-51 avjc.

Les villes de « droit latin » privilégiées

Les anciens alliés de Rome, comme les Éduens en Bourgogne ou les peuples de la Narbonnaise (romanisés déjà bien avant la conquête) sont récompensés pour leur allégeance. Les anciens alliés bénéficient d’un statut administratif romain privilégié. Les magistrats des villes de droit latin peuvent accéder à la citoyenneté romaine.

Grâce à l’université, les Gaulois, comme d’autres peuples des provinces romaines, peuvent accéder à de hautes fonctions…

D’après la Gaule, Table de Peutinger, copie médiévale d’une carte romaine antique du IVe siècle réalisée vers 350, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

La carte de Peutinger mentionne des provinces et des villes de l’empire Romain, dont des cités de la Gaule et, en Orient, celle de  Palmyre …  Le paysage géographique et social se transforme peu à peu en Gaule, comme le suggère La Table de Peutinger...

Des villes de droit latin ou de droit romain 

Le statut le plus avantageux est celui des colonies romaines où tous les habitants sont citoyens romains et bénéficient des mêmes droits que les hommes libres de Rome. Les citoyens gaulois des villes de droit latin ou de droit romain ont la possibilité d’évoluer plus facilement dans la hiérarchie sociale…

D'après un notable romain en toge, Caius Julius Pacatianus, statuette, bronze, Vienne, Isère, IIe siècle, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un notable romain en toge, Caius Julius Pacatianus, statuette, bronze, Vienne, Isère, IIe siècle, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Les citoyens de droits romains sont exemptés eux du tribut dû à Rome. Du début du Ier siècle et jusqu’au milieu du IIIe siècle (au moment des premières incursions barbares), la paix romaine favorise l’ascension sociale des Gaulois au sein de la société gallo-romaine…

Des Gaulois siègent au sénat de Rome au IIe siècle

En 48 apjc, l’empereur Claude, né dans la cité pérégrine de Lyon, décide de convaincre le Sénat romain de permettre à toutes les élites gauloises d’accéder au Sénat et à la citoyenneté romaine. Son discours est inscrit sur des plaques de bronze, dites Les Tables de Claude ou Tables Claudiennes.

Ainsi, au IIe siècle, quarante pour cent du Sénat romain est formé par des membres des élites provinciales, dont des Gaulois. Puis en 212, l’empereur romain Caracalla accorde la citoyenneté romaine à tous les hommes libres dans l’ensemble de l’empire romain.

D'après Les Tables de Claude, texte gravé sur des plaques en bronze, Ier siècle apjc, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après Les Tables de Claude, texte gravé sur des plaques en bronze, Ier siècle apjc, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Les provinces de la Gaule romaine

Narbonnaise, Aquitaine, Lyonnaise et Gaule Belgique

Les Romains du Ier siècle avjc qualifient la Gaule de Gallia Comata (Gaule chevelue) pour désigner les territoires gaulois avant la conquête romaine, s’inspirant des Gaulois aux cheveux longs et souvent moustachus. Le terme de Gaule chevelue a aussi été interprété comme l’évocation d’une région riche en forêts…

Narbonne, romanisée très tôt, en 118 avjc, reste la capitale de la Narbonnaise. Trois nouvelles provinces, l’Aquitaine, la Lyonnaise et la Gaule Belgique forment les Trois Gaules et sont intégrées au domaine impérial. Ces trois provinces sont gouvernées par l’empereur lui-même qui nomme un représentant parmi les sénateurs…

Lyon, « Lugdunum », fondée en 43 avjc, devient la capitale des Trois Gaules et le centre du culte de Rome et d’Auguste.

D'après l'Autel du culte de Rome et d'Auguste, monnaie, atelier impérial de Lugdunum, Ier siècle, Lyon, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après l’Autel du culte de Rome et d’Auguste, monnaie, atelier impérial de Lugdunum, Ier siècle, Lyon, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

80 « civitates » constituent 80 capitales administratives

Sous le règne d’Auguste, l’organisation administrative romaine s’appuie sur les civitates. Chaque civitate correspond à une unité territoriale attachée à une province. 80 civitates sont mises en place avec chacune une capitale comme centre administratif. Chaque civitate comprend des pagi et des vici, qui correspondent à des bourgs et à des villages.

Des pagi et des vici, bourgs et villages gallo-romains…

Le pagus (pluriel pagi) correspond à un chef-lieu. C’est une agglomération secondaire dont la taille est proche de celle du bourg. Les habitants qui vivent dans les pagi appartiennent à d’anciens peuples gaulois et sont rattachés à une civitate.

Le vicus (pluriel vici), plus petit que le pagus, réunit des ensembles d’habitats qui forment un village. Situés sur les domaines d’une riche villa gallo-romaine, les vici agricoles regroupent les habitations des fermiers qui louent et exploitent les terres d’un grand propriétaire terrien…

D'après des amphores, céramique, Barzan, Charente Maritime, Gaule Romaine, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des amphores, céramique, Barzan, Charente Maritime, Gaule Romaine, France. (Marsailly/Blogostelle)

À l’époque de la Gaule Romaine, il existe également de nombreux vici d’artisans et de marchands qui s’implantent le long des axes routiers de la Gaule. La paix romaine (Pax Romana) favorise leur essor et leur prospérité…

Grâce aux nombreux marchés et aux grandes foires, chaque vicus produit et distribue des denrées et participe aux échanges commerciaux entre les villes et les campagnes…

Quelques centaines de magistrats romains

Les Romains n’organisent pas une occupation militaire massive en Gaule. Des troupes s’installent le long du Rhin pour protéger la frontière germanique. À l’intérieur du territoire, on rencontre seulement des petits détachements de soldats romains qui circulent et contrôlent la construction des routes.

L’armée romaine intervient rarement, parfois pour faire cesser des troubles sociaux ou des soulèvements sporadiques. Quelques centaines de magistrats romains se chargent de l’administration d’une population gauloise qui représente entre 10 et 20 millions d’habitants…

D'après la villa Montmaurin, les thermes, Midi-Pyrénées, IVe siècle, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la villa Montmaurin, les thermes, Midi-Pyrénées, IVe siècle, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Les Gaulois deviennent gallo-romains par adoption

Des villes gallo-romaines supplantent les oppida gaulois

Entre les Ier et IVe siècle, la période de la Gaule Romaine apporte des changements et des nouveautés dans le mode de vie des Gaulois. Les Romains implantent de nouvelles cités, mettent en place des axes routiers et installent des espaces administratifs.

Par ailleurs, les romains s’approprient des terres en Gaule et les nouveaux grands propriétaires terriens élaborent un système inédit d’exploitation des terres agricoles. Les échanges commerciaux prospèrent et les marchés des cités offrent de nouveaux débouchés aux peuples gaulois.

De nombreux reliefs gallo-romains

De nombreux reliefs gallo-romains témoignent de la vie quotidienne à l’époque de la Gaule romaine : enseignement, médecine, moyens de transports, commerce, activités de culte…

D’après les soins chez l’oculiste, et détail, bas-relief sur pilier, Montiers-sur-Saulx, Meuse ; et un cachet d’oculiste, avec nom du médecin et du remède et un cachet d’oculiste, avec nom du médecin et du remède, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

En Gaule, les habitants se rendent en consultation chez le médecin ou l’oculiste, comme en témoignent des reliefs. En guise d’ordonnances ou d’étiquettes, les praticiens utilisent des cachets en pierre ou en bronze pour imprimer des prescriptions dans l’argile, la cire ou le pain.

La ville de Soisson et la cité d’Autun…

Finalement, les Gaulois deviennent gallo-romains par adoption. Les Gaulois assimilent et interprètent les modèles romains.

D’après les remparts d’Autun, ville antique d’Augustodunum ; et des chapiteaux, IIe et Ier siècle, Poitiers ; France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Les oppida du Ier siècle avjc sont supplantés par des villes construites à la romaine, souvent érigées non loin de là. Ainsi, la cité de Soisson se développe à côté de l’oppidum de Villeneuve-Saint-Germain, la cité d’Autun auprès de l’oppidum de Bibracte…

DE LA GRAMMAIRE À L’ART ORATOIRE…

L’administration romaine favorise l’instruction… Grâce à l’école, on apprend à lire et à écrire en Gaule dès l’enfance. Certains jeunes gaulois poursuivent même leurs études à l’université… L’art de vivre et la culture romaine se diffusent en Gaule…

D'après des étudiants et leur professeur, bas-relief de Neumagen, fin IIe siècle, grès, Allemagne, Trèves, période romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des étudiants et leur professeur, bas-relief de Neumagen, fin IIe siècle, grès, Allemagne, Trèves, période romaine. (Marsailly/Blogostelle)

En Gaule Romaine et dans l’empire Romain, les élèves étudient les auteurs latins grâce à des volumen, des ouvrages en feuilles de papyrus enroulées…

Des jeunes Gaulois fréquentent les bancs de l’école et de l’université…

En Gaule Romaine, les enfants de 7 à 11 ans apprennent à lire et à écrire le latin… Les plus privilégiés des adolescents peuvent poursuivre leurs études pendant quatre ou cinq ans auprès des grammairiens. Puis, à l’université, ils peuvent acquérir la culture et l’art oratoire qui mènent dans le monde romain aux plus hautes carrières publiques…

Les citoyens gaulois baignent dès l’enfance dans la culture romaine. L’université d’Autun, en Bourgogne, est même très réputée. Les rhéteurs sont des professeurs respectés. Ces enseignants vont finalement remplacer les druides qui se chargeaient de l’éducation dans l’ancienne société celtique.

D’après un professeur et ses élèves, bas-relief de Neumagen, fin IIe siècle, grès, Allemagne, Trèves, période romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Tablettes en bois et « volumens » pour étudier les auteurs latins

Les élèves et les étudiants utilisent des encriers, des calames de roseau et des compas pour leur apprentissage. Ils se servent aussi de tablettes de bois recouvertes de cire pour écrire à l’aide de styles pointus. Reliées par deux, les tablettes se rabattent l’une sur l’autre…

Pour étudier les auteurs latins, les étudiant se plongent dans la lecture de leur volumen. Réalisé en feuilles de papyrus collées les unes aux autres, le volumen s’enroule autour d’une baguette de manière à pouvoir le dérouler par le commencement de l’œuvre.

En Gaule Romaine, la maîtrise du latin est indispensable pour faire carrière dans l’administration, dans la vie publique ou dans l’armée…

D'après un étudiant tenant un volumen, bas-relief de Neumagen, fin IIe siècle, grès, Allemagne, Trèves, période romaine. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un étudiant tenant un volumen, bas-relief de Neumagen, fin IIe siècle, grès, Allemagne, Trèves, période romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Nom et prénom romain, surnom gaulois…

Beaucoup de commerçants connaissent le latin dès Ier siècle avjc, mais sa pratique se généralise surtout après la conquête romaine, et tout au long de la période gallo-romaine. De nombreuses inscriptions sont en latin et on adopte le principe du nom en trois parties : un nom de famille et un prénom romain, un surnom gaulois.

Si on parle et on écrit de plus en plus en latin, la langue gauloise va perdurer longtemps dans les campagnes, supplantée seulement au IVe siècle, à la fin de l’Antiquité, peu avant la période de christianisation…

Dans le domaine des pratiques religieuses, traditions gauloises et romaines se mêlent ou cohabitent.

Au fil du temps, les gaulois des cités prospères et les riches propriétaires terriens des campagnes vont prendre goût à l’art de vivre romain, au raffinement et au luxe… Dans les villes, on construit des monuments somptueux, symboles de prospérité, et on aménage des espaces dédiés à la vie publique…

Article suivant Les monuments fleurissent eu Gaule Romaine

Sommaire Rome antique – Gaule Romaine

Inrap – les archéologues explorent la ville romaine d’Ucetia :  inrap.fr/decouverte-de-l-uzes-antique-12568 ;  et aussi Vidéo Inrap (www.) inrap.fr/quand-uzes-s-appelait-ucetia-12625

Un livre? La guerre des Gaule, les commentaires de Jules César, rédigés au Ier siècle avjc (entre 58 et 51 avjc). Une BD? Astérix le Gaulois (René Goscinny – Albert Uderzo). Une BD historique? Arelate, de Laurent Sieurac, avec Alain Genot, archéologue, Arles à l’époque de la Gaule romaine…

Publié par Maryse Marsailly

Blogostelle : Histoire de l'Art et du Sacré. Civilisations, chefs-d'œuvre, mythes, symboles..., tout un univers s'exprime dans les œuvres d'art.

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.